smartblock-cogénération

Les smartblock sont maintenant H2ready

H2readyNotre gamme smartblock est adaptée à différents combustibles tels que le gaz naturel, le gaz liquide et le biogaz. En outre, nous menons des recherches intensives pour permettre l’utilisation de l’hydrogène dans la série de smartblocs des unités de cogénération. Après des ajustements et des tests appropriés, la règle suivante s’applique avec effet immédiat : tous les smartblocs de 7,5 à 75 kWel sont H2ready.

Dans le contexte du redressement énergétique, le gouvernement allemand voit un rôle important pour l’hydrogène vert, c’est-à-dire l’hydrogène produit à l’aide du photovoltaïque et de l’énergie éolienne. Le ministre bavarois de l’Économie, Hubert Aiwanger, a également souligné lors de la présentation du certificat pour la centrale de cogénération de chaleur développée par Energie & Management et le Bundesverband Kraft-Wärme-Kopplung e.V. (B.KWK) qu’il considère la cogénération comme un élément essentiel pour la réussite d’un redressement énergétique décentralisé. Le projet primé en est un exemple tourné vers l’avenir : « L’énergie éolienne excédentaire est transformée en hydrogène par électrolyse et l’énergie est ainsi stockée. La centrale de cogénération reconvertit cet hydrogène vert en électricité. C’est une utilisation raisonnable de l’énergie régénérative excédentaire sur place, sans longs trajets de transport », déclare M. Aiwanger.

Même s’il n’est pas encore clair quand l’hydrogène sera disponible en quantités importantes et dans quelles proportions il sera ajouté aux vecteurs énergétiques existants. Afin d’étudier les besoins qui en résultent pour les centrales de cogénération, KW Energie mène des recherches et des développements dans ce domaine depuis un certain temps.

À cette fin, certaines propriétés de l’hydrogène telles que la teneur en énergie, la durée de combustion, l’allumage et le comportement au cognement ont dû être étudiées et les moteurs ont dû être testés en détail. Comme l’hydrogène permet en principe une combustion sans émission de CO2, ce serait un carburant idéal et respectueux de l’environnement. Les seules émissions pertinentes sont les oxydes d’azote, sur lesquels l’accent doit être mis.

H2readyComme il est prévu que d’ici la fin 2021, plus de 10 % de l’hydrogène sera ajouté au réseau de gaz naturel existant et qu’il n’est pas clair où et dans quelle proportion l’hydrogène continuera à être ajouté, des mélanges de 10 à 40 % ont été testés pour étudier les effets sur l’efficacité des moteurs en ce qui concerne la production d’électricité et de chaleur. En conséquence, il y a eu des changements différents selon le mélange, mais dans l’ensemble seulement de très légers changements d’efficacité.

En conclusion, nos enquêtes ont montré que nos unités de cogénération à blocs intelligents peuvent faire face à l’ajout d’hydrogène au gaz naturel sans aucun problème pendant le fonctionnement et que leurs performances sont comparables à celles du fonctionnement au gaz naturel pur. Avec l’adaptation de notre système de contrôle et le bon post-traitement des gaz d’échappement, nous pouvons dire que nos smartblocks peuvent fonctionner à l’hydrogène sans problème, c’est-à-dire qu’ils sont H2ready.